Posted on Laisser un commentaire

Création d’entreprise, ce que j’aurai aimé savoir

5 conseils pour démarrer au mieux votre entreprise

1.Soyez organisé

C’est bien possible que quelqu’un me l’ai dit il y a neuf ans lorsque j’ai créé mon entreprise. Cependant j’étais bien trop excitée par la création elle-même et l’idée de voir l’engouement et la reconnaissance de mes premières clientes pour me préoccuper de paperasse ou d’organiser mes idées et mon temps. Donc si je devais conseiller le moi d’il y a 9 ans je lui dirai :

  • Occupe-toi sérieusement de ta comptabilité. En utilisant des logiciels gratuit comme Henrii ou en te servant de google Drive .
  • Fais-toi un planning avec Trello. Prends le temps de noter toutes les tâches à effectuer pour chaque jour de la semaine : les commandes à faire, à expédier, les mises à jour sur le site, les commandes auprès des fournisseurs, les publications sur les réseaux sociaux en n’omettant aucun détail. Sans oublier de noter les nouvelles idées!

  • Range ton atelier à la fin de chaque session couture. Ca permet d’y voir plus clair le lendemain.
    A l’époque je prenais tout cela pour une perte de temps et j’y pensais vaguement en retournant vite fait à mes folies créatives. Cependant, avec le recul, je sais que cela m’aurait au contraire permis d’être plus centrée dans ma productivité et de prendre confiance en moi. Dans les moments de perdition face à l’ampleur des tâches j’étais parfois perdue mais je ne savais pas non plus comment m’y prendre. Ce qui m’amène au 2ème point.

2.Formez-vous!

Si le point précédent ne parle pas à tout le monde (notamment si vous êtes quelqu’un de naturellement organisé), je pense que ce conseil ne peut qu’être utile.
Je suis autodidacte, j’ai appris les bases de la couture avec ma grand-mère puis j’ai continué seule en testant beaucoup et en perdant du temps quand même.


Une part de moi pense toujours qu’une formation standard m’aurait mortellement ennuyé et aurait gâché mes envies créatives mais je pense que c’est une fausse excuse. Aujourd’hui il y a certaines choses que je ne sais pas faire en couture tout simplement parce que je n’ai jamais eu envie de les tester. Pourtant suivre une formation m’aurait permis de prendre des raccourcis.
Voici quelques idées pour vous former :

  • entamer une formation professionnelle, ressortez votre cartable et votre stylo plume et reprenez les bancs de l’école (exemples à l’appui)

  • Les MOOC, j’ai découvert ça récemment et je trouve ça fascinant! On peut même obtenir des diplômes reconnus par l’état en suivant des formations à distance (plus ou moins payantes). Le CNED n’a qu’à bien se tenir! (exemples). Vous pouvez trouver des formations sur la gestion, la création d’entreprise et vous pouvez continuez de vous former dans votre domaine.

  • YouTube bien évidemment. Dès que j’ai un doute sur la façon de concevoir un col ou autre, hop! une petite recherche et une gentille dame me montre tout en détail en direct!

3.Ne restez pas isolé

Pfuuu vaste sujet qui rentre dans les pour et contre lorsqu’on est son propre patron! J’ai toujours répété autour de moi que travailler seule ça me va.

J’aime n’avoir à rendre de compte à personne et j’adore parler seule en écoutant de la musique dans mon atelier. Et dans une certaine mesure c’est vrai, mais j’en découvre les limites ces dernières années. Mon entreprise a connu des déboires avec la fermeture d’un site sur lequel je vendais bien et je me suis retrouvée un moment à ne savoir que faire face à la baisse de mes ventes.

Donc ne vous reposez pas sur vos lauriers et continuez de communiquer, de prospecter et de vous remettre en question. Pour cela :

  • Soyez en contact avec d’autres créateurs, entrepreneurs. Echangez vos doutes, vos idées (pitié arrêtez de pensez qu’on va vous les piquer). Et même si vous en avez l’occasion, établissez des partenariats!
  • Ne faites pas votre princesse (ou votre prince) sur les réseaux sociaux en mettant uniquement en avant vos créations, livrez-vous un peu, soyez à l’écoute et présent pour les potentiels clients. Participez à des forums, commentez les articles que vous trouvez pertinents sur les blogs.

  • Testez le coworking si vous vivez à la ville et que vous en avez la possibilité. Si vous travaillez sur votre ordinateur sortez bosser quelques heures dans un endroit sympa.

  • N’oubliez pas de cultiver vos amitiés, elles vous seront précieuses dans les moments de démotivation (parce qu’il y en aura). Ca vous évitera de vous noyer dans le chocolat ou l’alcool à l’occasion.

  • Si vous en avez les moyens faites appel à un coach. Je n’ai jamais essayé mais je suis persuadée qu’un bon coach doit pouvoir vous aider à propulser votre entreprise.

4.Prenez du temps pour vous

Je parlais de l’excitation des premiers moments de la création d’entreprise plus haut. Cela implique souvent d’avoir la tête dans le guidon et de vouloir l’y laisser. Seulement un jour on se lève et on se rend compte qu’on a été hyper productif sans être hyper riche et que l’on a épuisé nos forces et notre inspiration. Alors quelques conseils :

  • Trouvez un équilibre, gardez-vous au moins une journée sans penser au travail, le dimanche par exemple. Donnez-vous des tranches horaires pour éviter l’engrenage du non stop.
  • Prenez le temps d’aller faire une balade ou de faire des soirées avec vos amis (quel plaisir de se réveiller le lendemain d’une bonne soirée et de voir des commandes dans vos mails!) C’est souvent lorsque l’on pense à autre chose que les choses se débloquent (voir l’article sur la créativité).

5. Acceptez l’incertitude

Si on m’avait donné ce conseil il y a des années, j’aurai sans doute passé moins de temps à me plaindre. Parce que être à son compte cela demande des ajustements. Votre entreprise peut très bien démarrer sur les chapeaux de roues et au bout de quelques temps un passage à vide se fait sentir. Tout de suite on pense que c’est la fin, qu’on y arrivera jamais, que Dieu est méchant si il existe.


Souvent il y a une raison à ce moment de flottement mais cela fait partie des réponses que l’on obtient avec l’expérience. Au bout de quelques temps on apprend à en prendre son parti et on se dit : ça tombe bien j’avais besoin de vacances. Vous partez vers de nouvelles aventures (même si c’est trois jours) et revenez plus motivé que jamais!


Selon votre domaine d’expertise, différents facteurs sont à prendre en compte pour repérer les périodes plus creuses ( il peut aussi ne pas en avoir). Par exemple en ecommerce, les ventes sont souvent plus faibles pendant les vacances scolaires (du moins en France), tout simplement parce que les gens passent moins de temps devant leur écran. Question de logique Marie-Thérèse!


Plus généralement, le marché évolue en permanence et il sera parfois nécessaire de se remettre en question et simplement d’évoluer vous aussi en même temps que votre entreprise.

Si vous êtes en création d’entreprise ou même en période de remise en question, j’espère que ces quelques conseils vous sont utiles.
Et vous qui avez déjà quelques mois ou années d’expérience, qu’auriez-vous aimé recevoir comme conseil(s)?

Posted on Laisser un commentaire

Comment développer votre créativité?

Développez et cultivez votre créativité en 5 étapes

1.Sortez prendre l’air

En règle générale, lorsque l’on développe son activité, nous nous donnons à 200%. Et c’est très bien ! Seulement il y a un risque à cela : garder la tête dans le guidon. Vous êtes tellement concentré sur vos tâches que vous avez du mal à prendre le recul nécessaire, surtout lorsque votre activité demande beaucoup de créativité!

Alors quand votre cerveau commence à fumer entre les idées en développement, celles à développer et les autres à exploiter ou encore si vous souffrez du fameux syndrome de la page blanche, une solution : prenez votre veste et sortez à l’extérieur!

Si vous habitez dans la nature comme moi, allez vous ressourcer près des arbres ou de l’eau et appliquez-vous à ne penser à rien. Les idées vont simplement venir à vous. Si vous habitez en ville, vous pouvez très bien vous vider l’esprit en observant les gens ou en faisant le tour des boutiques qui vous plaisent et vous inspirent!

Bref n’hésitez pas à tout lâcher, je vous promet qu’à votre retour vous serez mieux disposé à développer vos idées! Et si ça ne va pas mieux après votre balade, pensez à vous changez les idées autrement.

2. Trouvez l’inspiration en regardant des films et des séries

Bon je suis clairement influencée quand je vous parle de ça. Je suis ce que l’on appelle une sérievore…Si je n’ai pas mon épisode quotidien je pleure. Il n’empêche que depuis quelques années, les séries sont devenues une vraie source d’inspiration, des idées de création en couture sont souvent venues en voyant un col particulier sur le costume d’une actrice ou la forme d’une robe. Dans des séries coréennes historiques, j’ai souvent été inspirée par des combinaisons de couleurs et les mangas m’ont amené à créer des formes que je n’aurai pas osé imaginer en temps normal!

Vous pouvez aussi trouver l’inspiration dans les décors et les paysages notamment si vous pratiquer le dessin ou la peinture. Un élément du scénario peut se révéler être la clé dans le passage de votre livre sur lequel vous êtes bloqué depuis des jours! Et il y a tant de films qui nous racontent l’histoire de personnages novateurs qui ont eu de grandes idées et on suivi leurs inspirations!

Donc n’écoutez plus ceux qui disent que vous passez trop de temps devant vos séries , prenez votre plaid, votre thé et profitez!

3. Voyagez !

Il faut que je vous avoues quelque-chose : je suis plutôt mal placée pour vous parler de voyage. Je suis plutôt casanière et j’ai assez peu voyagé dans ma vie. J’ai cependant la chance d’avoir une soeur , créatrice de bijouxqui vit sur Paris! Oui la ville magique, idéale pour flâner et découvrir les nouvelles tendances! Ainsi j’ai la chance de faire régulièrement des expositions, d’aller au théâtre et de me balader dans le quartier du Marais. Je suis toujours revenue chez moi avec des nouvelles idées!

Si vous avez la possibilité de voyager à l’étranger (ou même en France), vous pouvez vous inspirez d’autres cultures, paysages. C’est surtout l’occasion de vraiment lâcher-prise pour laisser le processus de création faire son chemin.

Alors dès que vous en avez l’occasion, faites votre valise!

4. Faites des recherches

Pour développez votre créativité, peu importe le domaine qui vous intéresse, tenez-vous informé sur son évolution. Vous pouvez vous créer des tableaux d’inspiration sur pinterest et réunir ainsi toutes vos idées pour les exploiter plus tard. Vous pouvez vous créer un mood board pour imaginer dans quelles conditions vous pouvez développer votre activité.

Le travail d’autres créateurs peut aussi être source d’inspiration. Bien sûr l’idée n’est pas de copier mais simplement de s’imprégner d’autres univers. Par exemple des peintres ont pu être une source d’inspiration dans mon travail.

J’ai créé plusieurs tableaux sur pinterest : celui des couleurs, avec toutes les associations que je trouve chouettes, celui des inspirations coutures plus généraliste ou encore celui où je regroupe toutes les photos des ateliers dans lesquels je rêve de travailler! J’ai aussi créé un tableau avec tous les beaux gosses que j’ai pu trouver mais c’est un autre sujet 😉

La créativité peut se travailler et cela passe par l’organisation de vos idées! Une fois vos recherches effectuées et classées, parlez-en autour de vous.

5. Communiquez

Si vous voulez développer votre potentiel, communiquez avec les autres nom d’une pipe! N’ayez pas peur de partager vos idées de peur qu’on ne vous les pique ou qu’on les trouve vraiment mais vraiment trop nulles. Parce que créer c’est aussi tester.

Vous pouvez échanger au sein d’une communauté, un forum dans le ou les domaine(s) qui vous inspire. Si vous faites de votre créativité votre métier, veillez à vous entourer de personnes bienveillantes qui sauront vous guider et vous conseiller comme d’autres créateurs.

Mes amis ont toujours été d’une grande aide dans les moments de doute. Il m’est arrivée de me sentir un peu honteuse lorsque je vendais peu des créations dans des périodes creuses, j’ai fini par passez au-delà et je n’hésite plus à en parler lorsque j’ai des doutes. Quelquefois il suffit de dire les choses tout haut pour avoir la solution! De plus écoutez les autres peut vous donner de grandes idées.

Si je devais résumer en deux mots la clé de créativité après 127 ans d’expérience (non je n’exagère pas) ce serait : lâcher-prise. Les périodes pendant lesquelles j’étais la moins efficace étaient celles ou j’essayais absolument de produire quelque-chose. Il n’en est jamais résulté grand-chose de positif! Aujourd’hui, j’applique ces 5 méthodes dès que mon cerveau surchauffe et j’évite ainsi de produire inutilement.

Allez-vous mettre ces conseils en application? Avez-vous d’autres moyens de booster votre créativité? N’hésitez pas à m’en parler!